Aller au contenu principal

L’économie circulaire dans les espaces portuaires français : une dynamique qui s’accélère

Près de 2 milliards d’euros pourraient être investis pour développer les initiatives d’économie circulaire dans les 3 Grands Ports Maritimes (Dunkerque, le Havre et Marseille-Fos) français à horizon 2024.

Les espaces portuaires français, des zones à fort potentiel pour le déploiement de projets d’économie circulaire

Dotée du deuxième plus grand espace maritime au monde, de 11 Grands Ports Maritimes  (GPM) et de zones industrialo-portuaires (ZIP) dynamiques, la France est une des grandes puissances maritimes de la zone Europe. 

La densité du tissu industriel des ZIP, la richesse des gisements de matières et des flux qui transitent et la diversité des acteurs en présence sont autant d'atouts qui font des espaces portuaires français des lieux particulièrement propices à la mise en œuvre d'initiatives d'économie circulaire.

 

Des dynamiques d’économie circulaire hétérogènes au sein des principaux Grands Ports Maritimes (GPM) français

Sia Partners s’est intéressé aux démarches d'économie circulaire au sein des principaux GPM français et montre que :   

  • Les dynamiques sont différentes d'un port à l'autre mais toujours impulsées par les industriels : Dunkerque se présente comme un précurseur de l'économie circulaire grâce au développement de la première toile industrielle, le Havre se caractérise par une forte concentration de projets de valorisation des déchets et  Marseille-Fos se distingue par une forte composante d'innovation qui se traduit par la mise en place de nombreux pilotes et démonstrateurs..
  • Près de 80% des initiatives étudiées se concentrent sur deux des sept piliers  de l'économie circulaire telle que définie par l'ADEME, à savoir  “Approvisionnement durable” et “Écologie Industrielle et Territoriale”.  D'autres piliers de l'économie circulaire comme “l'Economie de la fonctionnalité” ou encore le “Recyclage de déchets”, encore sous-exploités dans les espaces portuaires, constituent des relais d’opportunités intéressants.

Une accélération de la dynamique d’économie circulaire portée par des investissements à la hausse

L'analyse des initiatives d'économie circulaire  réalisées sur l’ensemble des espaces portuaires français permet de tirer les enseignements suivants : 

  • Le nombre de projets d'économie circulaire dans les espaces portuaires français a été multiplié par 4 sur la période 2016-2019 comparée à la période 2012-2015.
  • Les investissements en économie circulaire dans les espaces portuaires français ont été multipliés par 2 au cours des mêmes périodes.

La trajectoire engagée augure un changement d’échelle pour le développement de l’économie circulaire dans les espaces portuaires, soutenue par le récent plan de relance. A partir de ces analyses, Sia Partners a modélisé des projections d'investissements d’ici à la fin 2024 sur les 3 principaux GPM selon trois scénarios (tendanciel, intermédiaire et renforcé) et a estimé qu’entre 1,3 et 1,9 milliards d’euros pourraient être investis d’ici 5 ans dans ces 3 GPM afin de soutenir le développement de nouvelles initiatives.